Éducation

Transferts fédéraux en éducation : Une preuve de plus que la CAQ est le parti de la jeunesse et de l'éducation, affirme la Commission de la Relève


Transferts fédéraux en éducation : Une preuve de plus que la CAQ est le parti de la jeunesse et de l’éducation, affirme la Commission de la Relève

La Commission de la Relève de la Coalition Avenir Québec (CRCAQ) applaudit la sortie du chef de la CAQ, François Legault, et de son porte-parole en éducation, Jean-François Roberge, au sujet des transferts fédéraux en éducation. Lors du dernier Congrès de la Relève de la CAQ, les membres ont adopté une résolution réclamant que les 80 millions de dollars provenant des transferts fédéraux en éducation soient investis dans le programme québécois d’aide financière aux études.

Le président de la CRCAQ, Samuel Lemire, se réjouit de voir que François Legault et Jean-François Roberge portent à l’Assemblée nationale cette résolution qui a été adoptée le 10 septembre dernier. Pour lui, c’est une preuve de plus que la CAQ écoute sérieusement les idées mises de l’avant pas la relève.

« Nous avons une parfaite démonstration d’une aile jeunesse qui est considérée par son parti. La CAQ fait de l’éducation une grande priorité. On en voit une preuve concrète aujourd’hui. La CAQ est le véritable parti de l’éducation », déclare-t-il.

À noter que lors du point de presse, François Legault et Jean-François Roberge étaient accompagnés de Rose Crevier-Dagenais, présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec et de Nicolas Lavallée, président de l’Union étudiante du Québec.