Un Gouvernement qui a à cœur notre alimentation

 

 27 novembre 2020

Le gouvernement de la CAQ démontre qu’il voit grand pour l’avenir de notre agriculture en annonçant son intention de réformer la gouvernance de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA). Contribuant au développement du secteur agroalimentaire québécois depuis plus de 50 ans, l’Institut forme plus de 1000 étudiants annuellement. La réforme annoncée va permettre aux jeunes désireux d’y étudier de bénéficier d’une formation mieux adaptée aux nouvelles réalités, et leur offrira le support nécessaire pour se réaliser entièrement pendant et après l’obtention de leur diplôme, et ce, au bénéfice de l’économie de nos régions.

L’ITA devient ainsi l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec (ITAQ), et sera désormais gérée par un Conseil d’administration. Le projet de loi 77 déposé par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne vise à apporter les correctifs réclamés depuis des décennies pour accorder un degré plus élevé d’autonomie et de flexibilité à l’ITAQ vers l’atteinte de sa mission éducative. Elle aura toute la latitude nécessaire pour développer et adapter ses programmes de formation aux besoins du marché ainsi qu’aux nouvelles formes d’agriculture, dont l’agriculture biologique et écoresponsable.

Rappelons que le 19 novembre dernier, le ministre Lamontagne a dévoilé son plan pour accroître l’autonomie alimentaire du Québec, lequel inclut la création de 3 800 emplois qui seront comblés en bonne partie par les diplômés de l’ITAQ. Le plan annoncé prévoit également un investissement de 92,5 millions $ destiné à soutenir la croissance de l’offre alimentaire et à accroître la productivité de nos PME agroalimentaires québécoises.

Une fois de plus, notre gouvernement répond « présent » pour nos producteurs et transformateurs québécois !

 

Voici le lien vers le communiqué : https://www.quebec.ca/nouvelles/actualites/details/formation-agroalimentaire-le-ministre-lamontagne-depose-un-projet-de-loi-pour-dynamiser-linstitut-de/