Fière d’influer sur la santé durable des Québécois(e)s

 

 12 août 2021

Je m’appelle Ariane Thibault, je suis présidente régionale du Centre-du-Québec au sein de la CRCAQ. Je suis également membre de la commission politique de la CRCAQ. De plus, je suis médecin résidente en médecine de famille, qui est un travail que j’affectionne particulièrement.

Je suis fière de m’impliquer en politique pour amener des propositions concrètes au bénéfice de la population québécoise. Par ma formation, je suis sensibilisée à l’importance et la nécessité d’avoir une population en bonne santé et non seulement sur le plan physique, mais également sur le plan psychologique. La recette pour y arriver se résume en deux mots : éducation et prévention. Si on veut maximiser nos chances de réussite, nous devons favoriser la prise en charge précoce des problèmes de santé, et ce, chez toutes les personnes de notre société. Je crois fermement qu’il faut prioriser l’amélioration de l’enseignement et la prévention de multiples problématiques tels que les problèmes de santé psychologique et la lutte aux maladies cardiovasculaires et à l’obésité. Il faut également une meilleure prise en charge des victimes d’agressions sexuelles et des enfants pris avec des troubles de développement pédiatrique, entre autres. Je crois fortement que nous pouvons faire encore mieux et nous permettre, en tant que société, d’être davantage en santé et épanouie.

Afin de pallier ces problématiques, le gouvernement du Québec a annoncé durant son mandat actuel plusieurs projets intéressants en santé et services sociaux. Il est facile de penser au programme Hors-piste qui apprend aux jeunes dans les écoles à gérer l’anxiété précoce, ou encore aux travaux sur l’utilisation des écrans sur la santé des jeunes. De plus, je suis très enthousiaste par rapport au soutien colossal offert aux organismes intervenant auprès des conjoints violents, ainsi qu’aux investissements importants déployés en santé mentale et à l’hébergement destiné aux personnes atteintes d’autisme ou de déficiences. N’oublions pas la nomination d’une directrice nationale de la protection de la jeunesse, le programme Agir tôt permettant une meilleure surveillance des troubles de développement des enfants et l’augmentation des services pour le soutien à domicile des personnes âgées, lesquels ont été des points forts de notre Gouvernement dans la dernière année.

Pour influencer tout comme moi les prochaines résolutions ambitieuses et pragmatiques de la Relève de la CAQ, dont celles impliquant les politiques en santé et services sociaux, je vous invite à participer à notre Congrès en ligne qui aura lieu les 18 et 19 septembre prochains.

Au plaisir de vous y voir !

 

Par Ariane Thibault, médecin et présidente régionale Centre-du-Québec