Fier de notre économie innovante et prospère

 

 3 septembre 2021

Le développement économique de notre Québec constitue une source de fierté considérable. Avançant au rythme des mouvements sociaux, des progrès environnementaux et des avancées technologiques, les Québécois(es) ont façonné une économie diversifiée et viable qui lui permet aujourd’hui de s’offrir les services désirés.

C’est par une économie forte que l’on peut s’offrir des services sociaux à la hauteur de nos attentes, de grands projets d’infrastructure et des programmes éducatifs qui nourrissent nos rêves et nos ambitions. Nos services de santé gratuits, l’accès à des conditions de fin de vie plus humaines et l’aide généreuse disponible pour les moins fortunés font l’envie de plusieurs nations. Si nous sommes aujourd’hui une des sociétés les plus équitables du monde, c’est principalement grâce à tous les travailleurs qui, chaque jour, font rouler notre économie et grâce aux entrepreneurs qui jouent d’imagination et innovent afin que l’on puisse se démarquer sur la scène internationale.

Le gouvernement du Québec a bien évidemment son rôle à jouer afin d’assurer que l’on continue de créer des produits et des services innovants et compétitifs qui nous permettent de nous démarquer. Il se doit d’offrir les outils pédagogiques et l’accès au capital nécessaires au démarrage d’entreprises par les jeunes, et ainsi offrir de nouvelles perspectives au Québec de demain. Il se doit d’aider les jeunes désireux de racheter une entreprise, mais ayant un accès limité au financement par leur âge, à réaliser leur rêve et ce, dans l’intérêt des collectivités qu’ils habitent. Il se doit de réduire son fardeau bureaucratique pour ne pas être un frein à la créativité de nos entrepreneurs. Il se doit d’offrir les outils appropriés pour maintenir l’équité intergénérationnelle, entre autres en garantissant l’accès à la propriété et en protégeant les outils fiscaux garants de cette équité. Il se doit de faire sa part pour former la relève entrepreneuriale et les employés des entreprises de demain, dans un monde où les bouleversements technologiques sont maintenant fréquents.

Bref, on se doit de faire notre part pour que le Québec de demain ait les mêmes chances d’innover et d’entreprendre que celui d’hier. L’économie doit rester un champ dans lequel les jeunes peuvent continuer d’être fiers, autant par son aspect local qu’international. Je t’invite à venir t’exprimer toi aussi sur ta vision de notre économie de demain en assistant au congrès de la CRCAQ les 18 et 19 septembre prochains, en mode virtuel!

 

Par Gabriel Mazur-Lainé, Vice-président CRCAQ et étudiant à la maîtrise ingénierie financière