Lancement du Congrès de la Relève 2020

 

 21 juin 2020

Comment repenser le Québec de l’après-COVID-19?

Depuis le début de la pandémie, de nouveaux défis économiques et sociaux surgissent au Québec. Pour faire face à ces défis, nous devons revoir nos façons de faire et faire place à des idées nouvelles. Les jeunes sont le Québec de demain, et ils doivent occuper un rôle de premier plan dans cette grande réflexion. C’est pourquoi la CRCAQ invite les jeunes Québécois à son congrès 2020, intitulé Repenser le Québec, qui se déroulera les 19 et 20 septembre 2020.

Pour repenser le Québec de l’après-COVID-19, la Relève propose :

Un congrès 100% numérique

Une première pour une aile jeunesse, le Congrès de la Relève 2020 sera 100% numérique. Dans les semaines précédant le congrès, les jeunes participeront à des chantiers de réflexion sur les grandes questions de l’après-COVID-19. Sous forme de forums de discussion, ces chantiers permettront aux membres de réfléchir et de s’exprimer pour orienter les prochaines prises de position de la Relève.

Les trois premiers sujets soumis aux membres seront l’économie verte, le tourisme et la culture. Prochainement, les participants auront accès aux forums de discussion afin d’amorcer la réflexion sur ces enjeux dans le Québec d’après la pandémie.

La réflexion culminera les 19 et 20 septembre, lors du congrès numérique où la CRCAQ présentera ses orientations pour repenser le Québec. Nous invitons donc les jeunes de 16 à 30 ans à devenir membres dès maintenant, pour participer à cette réflexion à long terme.

Repenser l’économie – Une relance économique verte

Pour relancer l’économie du Québec, la Relève place l’environnement et l’équité intergénérationnelle au centre de ses réflexions. La relance économique doit tenir compte des générations futures afin de leur léguer un environnement sain et des finances publiques en ordre. La Relève propose donc une réflexion à long terme sur une relance économique verte.

Repenser le tourisme – Voyager chez nous

Alors que la pandémie a précarisé l’industrie du tourisme, il est plus important que jamais de voyager chez nous. Pour assurer la relance, il est donc primordial de valoriser le Québec et ses attraits touristiques C’est pourquoi la Relève propose de repenser un tourisme plus attrayant qui permettra aux Québécois de redécouvrir leur territoire.

Repenser la culture – Faire rayonner notre télévision ici comme ailleurs

Si la COVID-19 a nui à l’industrie culturelle, la télévision a regagné en popularité dès le début de la pandémie. À la fois comme divertissement et comme source d’information, elle est essentielle à notre culture. La Relève souhaite réfléchir à l’avenir de la télé québécoise pour rassembler les gens d’ici et séduire les gens d’ailleurs.

Inscription dès maintenant

La Relève invite tous les jeunes qui souhaitent repenser le Québec cet été à s’inscrire dès maintenant au congrès. Les forums de discussions commenceront bientôt, inscrivez-vous vite pour participer aux réflexions pré-congrès!

Deux nouvelles propositions pour nos régions

 

 30 septembre 2019

Du 19 septembre au 12 octobre 2019 auront lieu les tables régionales de la Coalition avenir Québec sous le thème « Des régions plus fortes. Un Québec plus fier. » La Commission de la Relève est très heureuse de constater que, parmi les 15 propositions que contient le cahier de consultation, le tiers a été voté lors du Congrès de la Relève en août 2019. C’est notamment le cas des propositions concernant le transfert d’emplois publics en région, l’implantation de bornes électriques dans les communautés rurales et le soutien aux jeunes souhaitant se lancer en affaires en région.

Afin de contribuer pleinement au processus de consultation de l’automne, la CRCAQ mettra de l’avant deux nouvelles propositions aux tables régionales de plusieurs régions dans l’optique de mieux développer l’économie de nos régions. Cet enjeu constitue l’une des priorités de la Relève, et c’est pourquoi nous souhaitons contribuer davantage à la réflexion en avançant les idées suivantes :

1. La Coalition Avenir Québec propose d’octroyer un allégement fiscal aux petites et moyennes entreprises choisissant de transformer les ressources exploitées au Québec.

Au Congrès de la Relève 2016, les membres de notre instance ont voté en faveur d’un allègement fiscal aux PME qui transforment les ressources exploitées au Québec. Trop souvent, les ressources primaires exploitées chez nous sont par la suite exportées pour être transformées à l’étranger, privant ainsi les Québécois d’emplois payants et de retombées économiques importantes. Alors que le premier ministre et le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, ont annoncé que le lithium québécois serait bientôt utilisé pour créer des batteries, notamment pour les voitures électriques, la Relève souhaite maximiser les retombées positives de cette décision sur l’économie québécoise en favorisant la transformation de nos matières premières chez nous.

2. La Coalition Avenir Québec propose de contribuer à la diversification de l’économie des régions ressources.

À l’approche d’un conseil général destiné à proposer des avenues d’avenir pour l’économie des régions du Québec, le Relève juge absolument crucial de mettre de l’avant l’objectif de diversifier l’économie des régions ressources. Puisque ces régions se trouvent souvent en position de dépendance face à l’exploitation des ressources naturelles qu’elles contiennent, il apparaît important de diversifier leur économie afin de leur permettre d’atteindre une vitalité nouvelle grâce à de nouvelles sources de développement économique, en plus de celles qui leur procurent déjà une certaine prospérité. Pour la Relève, il s’agit d’un objectif particulièrement important, d’autant plus qu’on apprenait au début de l’été que près de 200 petites municipalités québécoises sont menacées de fermeture d’ici 2025. Pour renverser la tendance, nous croyons nécessaire de doter nos régions ressources d’une économie forte et plus diversifiée.

Pour défendre ces idées et la vision de la Relève de régions fortes, fières et prospères, les exécutants de la CRCAQ participeront à plusieurs tables régionales au cours des prochains mois. Si vous adhérez aux propositions présentées ci-haut, nous vous invitions à les appuyer lors de votre propre table régionale et au conseil général du 2 novembre prochain à Québec. Au plaisir de débattre avec vous!

Bonne continuité Kevin Paquette!

 

 22 août 2019

La Relève tient à remercier l’ensemble de l’exécutif sortant pour leur magnifique travail, et particulièrement à Kevin Paquette pour son implication remarquable et son dévouement au parti et à la Commission Relève. Son passage à titre de président a eu un grand impact sur l’ensemble de la CRCAQ.

Membre de l’exécutif depuis 5 ans, Kevin a fait les quatre coins du Québec pour aller à la rencontre de jeunes et de citoyens sur le terrain et soutenir nos députés. Il s’est fait connaître de tout le monde et a travaillé jour et nuit sur des dossiers qui lui tenaient fortement à coeur.

Il passe ainsi le flambeau à son ami et nouveau président de la Relève, Keven Brasseur, et part accomplir de nouveaux défis.

Nous te souhaitons la meilleure des chances dans ton futur!

Une nouvelle relève caquiste 2019-2021!

 

 22 août 2019

Le 18 août dernier, la CRCAQ a révélé son nouvel exécutif composé de nouveaux visages. Les voici!

Keven Brasseur, président ;
Diplômé au Baccalauréat en Sciences comptables, il prévoit devenir comptable professionnel agréé (CPA) et est actuellement agent de développement économique. Par le passé, il a travaillé à titre d’attaché politique pour le député André Lamontagne, dans la circonscription de Johnson, où il a aussi été président du Comité d’action local (CAL). Il a aussi été président de l’association étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe durant son parcours collégial. Parallèlement à la politique, il s’implique dans sa communauté auprès de la Société canadienne du cancer depuis 2014 et agit à titre de président de l’Association de soccer mineur d’Acton Vale depuis janvier 2019.

Arianne Lebel, vice-présidente ;
Jeune femme de 20 ans native de Laval, elle commencera en septembre 2019 son baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale à l’université de Sherbrooke. Ayant à cœur l’avenir des jeunes elle a rejoint la CAQ en avril 2017. Elle a ensuite été responsable des régions et à travailler à créer les diverses instances régionales. Très active dans le parti, son implication l’a poussé à porter les couleurs de la CAQ dans le comté de Gouin lors des élections générales du 1er Octobre 2018. Durant son secondaire, elle a fait plus d’une centaine d’heure de bénévolat avec le programme international de son école.

Gabriel Mazur-Lainé, vice-président ;
Étudiant au baccalauréat en finance, Gabriel fait actuellement un stage au cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation, qui lui a permis d’acquérir une compréhension d’ensemble de la politique et de la gestion de dossiers. Il est impliqué depuis 2017 avec la CRCAQ où il a été élu au poste de secrétaire-trésorier et a toujours proposé des mesures budgétaires responsables pour s’assurer que l’argent de la Relève soit utilisé au bénéfice des membres. Il a déjà participé à la mission bilatérale France-Québec du CAP-FQ à Paris et reste membre du Conseil d’administration de cette association. Gabriel est connu pour sa rigueur et son efficacité au travail, mais aussi pour son énergie contagieuse. Lors de son mandat à la CRCAQ, il a su tenir les promesses qu’il a faites devant l’auditoire du congrès jeune 2017. Celles-ci incluent la création d’un fonds dédié à des activités choisies par des individus ne siégeant pas sur l’exécutif de la CRCAQ, tels les membres des associations universitaires. La conception d’une liste détaillée de potentiels militants au parti, avec l’aide du président, en faisait aussi partie, permettant ainsi de solidifier grandement la base de bénévoles caquistes lors de la dernière campagne électorale. Au cours des deux prochaines années, Gabriel a de nouveaux objectifs clairs : créer une commission politique relève, munir les 17 régions d’une association régionale pour leur donner plus d’autonomie et porter les propositions adoptées par les membres de la CRCAQ aux députés et ministres du Gouvernement du Québec.

Félix Lachance, responsable de l’organisation et de la logistique ;
Étudiant au baccalauréat en droit et au certificat en science politique à l’Université Laval. Il est récipiendaire de bourses scolaires et d’entrepreneurship, a été capitaine au rugby et est actif auprès de sa communauté, notamment en ayant été membre du comité Taxage-Intimidation de son école secondaire et à titre d’administrateur du centre communautaire Le Pivot. Il adhère à la CAQ en février 2018 suite à la lecture de l’ouvrage l’idéologie du hasard de M. Jean-François Simard, impliqué sur le terrain avec le député de Montmorency depuis. Le jeune de Québec n’a pas tardé à pousser les membres à s’impliquer, en créant la première association régionale de la CRCAQ dès février 2019, puis en organisant la classique cabane à sucre de la CRCAQ ainsi qu’un Bière et politique lors du printemps. Son engagement politique est marqué par un altruisme qu’il désire faire bénéficier aux membres en postulant pour le mandat de responsable à l’organisation. Le nationalisme pragmatique prôné par la CAQ rejoint ses valeurs, soit la défense du français ainsi que le rayonnement économique international de notre nation. Sans oublier la primauté que le parti accorde envers l’incommensurable richesse de notre société, sa jeunesse, la CAQ est à la croisée de notre histoire, en prônant une offre politique intergénérationnelle rassembleuse. La proximité de M. Legault avec la population, qui agit afin que les Québécois soient fiers, audacieux et s’enrichissent afin d’atteindre leurs ambitions, est la manifestation de l’idéal que porte le parti. Enfin, Félix désire augmenter l’adhésion des jeunes au parti et organiser de nombreuses activités afin de stimuler leur participation à notre vie politique, notamment avec le cercle 16/30, des conférences de députés au sein d’établissements scolaires et des rencontres militantes partout au Québec, puis en achevant l’implantation des associations régionales et scolaires de la CRCAQ.

Junlian Leblanc, responsable des représentants régionaux ;
Âgée de 21 ans et native de la belle région de la Gaspésie, avant de faire le saut à la Coalition Avenir Québec, elle s’est impliquée dans son association étudiante, tant au secondaire qu’au cégep. Cette expérience a contribué à faire émerger un intérêt considérable pour le monde politique. Membre depuis 2017, elle s’est engagée de différentes façons, notamment lors du camp de formation 2018, où elle a organisé, avec l’exécutif, la soirée festive à Asbestos. De plus, pendant l’élection 2018, elle a aidé l’exécutif avec la mobilisation de jeunes pour les activités de la Relève et offrait son soutien à Arianne Lebel, responsable des représentants(e)s régionaux, dans toutes les tâches liées à son poste. Puis, en décembre 2018, elle a été élue comme responsable des campus universitaires et de l’adhésion au sein de la CRCAQ. Sa vision pour le mandat 2019-2021 est vraiment liée. Cet été, elle a eu l’occasion de faire un stage à la permanence. Lors du mandat précédent, nous avons instauré une base solide avec un exécutif présent sur le terrain qui a su développer l’image de la CRCAQ à travers le Québec. Maintenant, c’est le temps d’agrandir davantage la famille caquiste avec le développement des associations régionales et surtout de préparer un bon groupe de militants et militantes en vue de l’élection de 2022. Cela sera possible en créant un lien de proximité avec les jeunes membres de toutes les régions du Québec et en valorisant leur sentiment d’appartenance à la Relève du parti. Bref, en dehors de la politique, elle est étudiante en thérapie athlétique à l’Université Concordia et entraineuse en patinage artistique.

Victor Pelletier, responsable de l’adhésion et des campus universitaires ;
Militant actif de la Coalition Avenir Québec depuis 2016, cela fait maintenant trois belles années qu’il participe aux activités du parti, les plénières et les discussions ayant permis la formation d’un programme et d’une équipe gagnante de la dernière élection. Il étudie présentement en Sciences Humaines au Collège Lionel Groulx dans les Basses-Laurentides, une région qu’il connait beaucoup, puisque qu’il y réside depuis le tout début de sa vie. Son implication actuelle en politique se fait sur plusieurs niveaux : il est responsable des communications pour le Comité d’action local de la circonscription de Blainville et il est le bras-droit de Maxime Bell, président régional des jeunes pour la région des Laurentides. L’administration et les conseils exécutifs, il s’y connait. Il a fièrement représenté les élèves de l’École secondaire Rive-Nord à titre de président du conseil des élèves de 2016 à 2018, et s’est démarqué en ayant fait adopté des projets ambitieux tel que l’instauration d’une machine débit à la cafétéria ou encore des abreuvoirs à longs becs afin d’éviter la surconsommation de bouteilles en plastique.

Chloé Bell, secrétaire-trésorière ;
Impliquée en politique active depuis plus de 4 ans, Chloe connait bien les rouages des organisations militantes. Présentement étudiante en droit à l’Université de Montréal, elle s’implique dans sa faculté, notamment avec le comité Pro Bono des étudiants en droit, avec lequel elle travaille sur différents projets visant à faciliter l’accès à la justice pour tous et toutes. Outre les enjeux liés à son domaine d’étude, Chloe s’intéresse plus particulièrement aux questions touchant le nationalisme, la place des femmes en politique et la langue française.

Rosalie Tremblay-Cloutier, responsable des communications ;
Étudiante en communication et économie politique à l’Université de Montréal, Rosalie a toujours eu un grand intérêt pour le monde de la politique, du droit et des affaires publiques. Impliquée auprès de la Coalition Avenir Québec depuis la campagne électorale de 2018, elle a été attachée de presse pour la candidate du parti dans le comté de Côte-du-Sud. Depuis janvier 2019, elle est représentante régionale de Montréal-Ouest pour la Commission Relève de la CAQ. Présentement consultante pour une firme d’affaires publiques, Rosalie vit à tous les jours de ses deux grandes passions : la politique et les communications. Avant son emploi de consultante, elle a été technicienne juridique tant au secteur public qu’au privé. Entre jongler avec son boulot, ses études, sa vie familiale et son implication politique, elle trouve le temps de jouer du piano, au golf, au tennis, faire du kick-boxing et de s’occuper de sa petite fermette dans les Laurentides.

Étienne-Alexandre Beauregard, responsable des affaires politiques ;
Originaire de la Capitale-Nationale, Étienne-Alexandre Beauregard est impliqué en politique militante depuis 2016. Depuis 2017, il écrit comme blogueur dans le HuffPost Québec et ses textes ont également paru dans le Journal de Montréal et dans La Presse. À l’été 2019, il fait un stage comme attaché politique au cabinet du premier ministre du Québec. Passionné de contenu politique et attaché à la vision nationaliste de la Coalition avenir Québec, Étienne-Alexandre compte développer la vision d’un Québec fier, prospère et ambitieux au sein de la CRCAQ à titre de responsable des affaires politiques.

Si vous souhaitez communiquer avec eux, visitez ce lien.

Commission de la Relève de la CAQ : Les jeunes caquistes veulent donner un coup de pouce aux universitaires

 

 10 septembre 2016

Les 150 jeunes présents au Congrès de la Relève de la Coalition Avenir Québec qui s’est déroulé samedi à Trois-Rivières ont adopté une résolution réclamant le remboursement de 15% des frais de scolarité universitaires aux étudiants à temps plein du premier cycle qui concluent leurs parcours d’étude. Pour le président, Samuel Lemire, cette résolution, tout comme plusieurs autres, démontre la qualité des débats qui ont eu lieu durant cet évènement.

« Je suis très fier des échanges et des résolutions ambitieuses qui ont été mises de l’avant, notamment en éducation. Le député Jean-François Roberge fait un travail remarquable pour rétablir les services de soutien aux étudiants en difficulté. D’un autre côté, il importe également d’encourager les jeunes à finir leurs études à temps complet, donc s’inscrire à un minimum de 12 crédits par trimestre. Un incitatif financier positif constitue l’option la plus efficace », souligne Samuel Lemire.

Il en a profité pour faire un appel à la convergence des jeunes sous la bannière de la CAQ. « Au fil du temps, nous avons su devenir une force positive au sein de la CAQ en initiant le rassemblement et la proposition de changements. On ne peut malheureusement pas en dire autant pour d’autres mouvements de jeunes qui ont été muselés par leur parti, notamment dans le dossier Uber. Notre porte est toujours ouverte à ceux qui veulent agir véritablement pour l’avenir du Québec. Bienvenue a ceux et celles qui veulent se joindre à une équipe de militants extraordinaires », poursuit-il.

Une résolution d’urgence pour les agriculteurs en détresse

Alors que le congrès s’est déroulé simultanément avec la 14e Journée mondiale de la prévention suicide, une résolution d’urgence a été déposée afin que chaque municipalité régionale de comté se dote d’un travailleur de rang afin de fournir du soutien préventif et réactif aux producteurs agricoles et à leurs familles, qui sont parmi les travailleurs les plus à risque de se suicider. « Selon Santé Canada, les agriculteurs ont un taux de suicide deux fois plus élevé que le reste des Québécois. Qui plus est, 51 % des travailleurs agricoles, contre 20 % pour l’ensemble des Québécois, se trouveraient en situation de détresse psychologique selon une étude de la Coop fédérée. Ces proportions sont alarmantes », affirme Fanny Cantin, responsable aux affaires politiques de la CRCAQ. Cette résolution a été grandement applaudie par la totalité des jeunes et des députés caquistes présents.

Le chef de la CAQ, François Legault, a pour sa part tenu à souligner « la rigueur, la qualité des débats, ainsi que les mesures ambitieuses » qui ont été soulevées par les jeunes durant le congrès.

Le Congrès de la Relève est de retour!

 

 26 juillet 2016

La Commission de la Relève de la Coalition Avenir Québec (CRCAQ) organise pour la troisième année consécutive le Congrès de la Relève! L’événement se tiendra le samedi 10 septembre prochain à l’hôtel Urbania de Trois-Rivières. Clique ici pour t’inscrire!

Cette année, le thème choisi pour le Congrès est « Moi, j’ai de l’ambition! ». Les dossiers qui seront abordés seront ceux de l’éducation, les enjeux de population, le développement régional et l’agriculture. Ce congrès est une excellente opportunité pour les jeunes qui veulent faire entendre leur voix sur ces dossiers, mais aussi pour élire les futurs représentants de la Relève.

Cette année plus que jamais, nous avons de l’ambition et nous sommes déterminés à courtiser tous les jeunes âgés entre 16 et 30 ans de la province du Québec! Notre méthode pour y arriver? L’élection de 14 nouveaux responsables régionaux! Ces élections permettront à la Relève d’être mieux représentée dans toutes les circonscriptions du Québec, d’organiser encore plus d’événements mais surtout de consulter encore plus souvent les jeunes membres de la CAQ.

Pour en savoir plus sur les élections et proposer ta candidature, clique ici!

Enfin, le Congrès de la Relève sera une belle occasion pour rencontrer et échanger avec plusieurs figures clés de la CAQ. À cet effet, tu pourras écouter l’allocution du chef de la CAQ, François Legault, ainsi que celles de plusieurs autres dirigeants et représentants du parti!

Nous sommes jeunes, passionnés et plein d’ambition! Et toi?

 

VIDÉO : Les jeunes de la CAQ se manifestent

 

 15 septembre 2015

Le congrès de la Commission relève de la Coalition Avenir Québec (CRCAQ) s’est conclu avec succès ce dimanche à Victoriaville avec une allocution de François Legault portant principalement sur la question nationale, l’économie et l’éducation.

Chaleureusement accueilli par les 250 membres présents, le chef de la CAQ a souligné l’effervescence régnant au Centre des congrès : « La CAQ est là pour rester, la CAQ est là pour faire de grandes choses ».

Il y avait deux fois plus de participants à ce congrès que lors du premier rassemblement des jeunes de la CAQ, signe que le parti est en santé.

L’objectif de la rencontre était notamment d’élire le conseil exécutif. Plusieurs résolutions ont également été adoptées. L’éducation postsecondaire a été au coeur des enjeux discutés. Tel que rapporté dans plusieurs médias, les membres de la CRCAQ espèrent notamment retenir les jeunes dans la province une fois leurs études terminées. Ils souhaitaient également pénaliser les cégépiens qui mettraient trop de temps à terminer leurs études. Les membres ont plutôt adopté à ce propos une résolution visant à instaurer des contrats de réussite et à débloquer des ressources pour leur venir en aide.

Les discussions ont aussi tourné autour de l’équité intergénérationnelle, de l’environnement et de la gouvernance. François Legault a mentionné qu’il était très ouvert à inclure certaines de ces résolutions dans sa plateforme électorale de 2018.

François Legault impressionné par les jeunes de la CAQ

 

 14 septembre 2015

Radio-Canada a profité du passage du chef de la CAQ, François Legault, au Congrès de la relève de son parti qui avait lieu à Victoriaville samedi et dimanche pour le questionner sur différents sujets d’actualité.

Cliquez ici pour voir l’entrevue.

L’éducation à l’avant plan

Par ailleurs, à l’aube d’une nouvelle session parlementaire, François Legault entend mettre l’accent sur l’éducation, et particulièrement l’amélioration des conditions de travail et salariales offertes aux enseignants.

Dans le cadre des négociations en cours sur le renouvellement des conventions collectives, le chef de la CAQ estime que les enseignants ne méritent surtout pas un gel de salaire.

250 jeunes inspirants prêts à prendre leur place

 

 14 septembre 2015

Le congrès de la relève de la Coalition Avenir Québec qui se tenait en fin de semaine à Victoriaville aura été l’occasion pour près de 250 jeunes de débattre d’idées enrichissantes et d’élire le nouveau conseil exécutif de la commission de la relève de la CAQ.

Yann Gobeil-Nadon, 24 ans, a été élu à titre de président, prenant ainsi la relève de David Raynaud. Au total, 14 postes étaient à combler, alors qu’une vingtaine de jeunes se sont présentés comme candidats. Le nouveau président se dit très fier d’avoir ainsi la confiance des jeunes caquistes. «Par la qualité des débats que nous avons eus cette fin de semaine, je suis honoré de la confiance que les militants m’ont témoignée. Cependant, le réel travail commence, et nous saurons prouver que nous sommes le véhicule de référence pour la jeunesse québécoise. Je tiens aussi à souligner la qualité de nos militants et que nous serons être a la hauteur de leurs attentes», insiste-t-il.

Plus d’une vingtaine de résolutions portant sur l’éducation, la gouvernance et les institutions démocratiques, l’équité intergénérationnelle et le travail ainsi que sur l’environnement ont été débattues au cours du congrès. Parmi celles qui ont été amendées, plusieurs ont fait l’objet de discussions intéressantes. Les jeunes veulent notamment rendre l’orientation obligatoire au Cégep et instaurer des contrats de réussite pour les étudiants qui sont en situation d’échecs répétés au collégial. Ils souhaitent aussi améliorer la gestion des classes dans les milieux défavorisés en diminuant le nombre d’élèves maximum par groupe notamment. Mis à part l’éducation, la relève de la CAQ souhaite garder les travailleurs âgés en emploi plus longtemps, en créant notamment une mesure de soutien salarial pour l’embauche de travailleurs de 55 ans et plus dans certains secteurs. Il est possible de consulter l’ensemble des résolutions.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, était présent lors des débats afin d’écouter les échanges entre les jeunes. Il s’est d’ailleurs dit impressionné par la qualité des débats. «C’est remarquable ce que les jeunes ont proposé comme résolutions et amendements », a-t-il indiqué.

Voici la liste complète du nouvel exécutif de la commission de la relève de la CAQ:

Président: Yann Gobeil-Nadon

Vice-président: Samuel Lemire

Vice-présidente: Marie-Christine Fortin-Morand

Responsable du membership: Keven Brasseur

Responsable de l’organisation: Timothée Langlois

Responsable des finances: Kevin Paquette

Responsable des communications: Vincent Lavoie

Responsable des affaires politiques: Olivier Morin-Gilbert

Secrétaire: Élise Marchildon

Responsable régional pour Laval, les Laurentides et Lanaudière: Yannick Simard

Responsable régional pour l’Estrie et la Montérégie: Marc-Édouard Larose

Responsable régional pour Montréal: Sébastien Gervais

Responsable régional pour Québec-Centre: Hugo Paré-Morin

Responsable régional pour Québec-Régions: Louis-Éric Savoie

L’éducation au coeur des débats lors du congrès de la relève de la CAQ

 

 11 septembre 2015

L’éducation sera l’un des quatre principaux thèmes abordés lors des ateliers du congrès de la relève de la Coalition Avenir Québec qui aura lieu samedi et dimanche à l’hôtel Le Victorin à Victoriaville. Les jeunes présents à l’événement y débattront notamment de la possibilité que les gens qui quittent le Québec après leurs études soient contraints à rembourser une partie des frais imputés à l’État pour leur formation académique.

La gouvernance et les institutions démocratiques, l’équité intergénérationnelle et le travail ainsi que l’environnement seront les autres thèmes abordés. En plus de la proposition visant à contrer l’exode des cerveaux, de nombreuses autres découlant des quatre thèmes seront débattues et le cahier contenant celles-ci est disponible depuis ce matin sur le site Internet de  la CAQ au http://leveleton.lacaq.org.

Sous le thème « Lève le ton », l’animateur radio Éric Duhaime participera au congrès afin d’y présenter une conférence portant sur l’équité intergénérationnelle et l’implication des jeunes en politique. Le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, Antoine Côté, le blogueur au Journal de Québec, Mario Asselin et la blogueuse au Journal de Montréal, Tania Longpré seront les autres conférenciers présents qui eux, viendront échanger avec les jeunes autour de la question : la santé de notre système d’éducation est-elle en péril? Les députés de Chambly et de Borduas, Jean-François Roberge et Simon Jolin-Barrette, prendront également part aux activités.

À noter que le dévoilement du vote du nouveau conseil exécutif de la Commission de la relève de la CAQ aura lieu le dimanche matin. Près d’une vingtaine de jeunes sont en lice présentement pour occuper les différents postes au sein de l’exécutif.

De plus, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, prononcera un discours lors de la conclusion du congrès et répondra aux questions des journalistes par la suite.