Accréditation officielle du comité étudiant CAQ – ULaval

 

 10 mai 2016

La Commission de la Relève est fière de la récente accréditation officielle de son comité d’étudiants caquistes sur le campus de l’Université Laval à Québec.

En assurant une présence sur les campus universitaires du Québec, la Relève compte favoriser l’implication des jeunes en politique grâce à des échanges entre étudiants, des débats entre associations politiques étudiantes et l’organisation de conférences en compagnie des députés de la CAQ. La CRCAQ bénéficiera de l’apport des étudiants dans ses projets.

La Relève rappelle que les étudiants de l’Université Laval à Québec intéressés à s’impliquer auprès de l’exécutif du comité étudiant CAQ-ULaval à partir de septembre 2016, peuvent contacter Stéphanie Morin, coordonnatrice à la Relève, à smorin@lacaq.org.

Un premier comité d’étudiants caquistes à l’Université de Montréal

 

 4 avril 2016

Dernièrement, la Relève a tenu une Assemblée générale afin d’élire les membres de l’exécutif du comité étudiant CAQ – UdeM. Félicitations aux élus : David Raynaud, président ; Mathieu Fortier, vice-président à l’organisation et Yannick Desrochers, trésorier.

La principale mission de ce comité caquiste est de représenter la Commission de la Relève et la Coalition Avenir Québec à l’Université de Montréal. Le comité CAQ – UdeM a aussi pour but de favoriser l’implication des jeunes en politique grâce à des échanges entre étudiants, des débats entre associations politiques étudiantes et l’organisation de conférences en compagnie des députés de la CAQ.

La Relève rappelle que les étudiants de l’Université de Montréal qui désirent s’impliquer auprès du comité de l’établissement peuvent en faire la demande à Stéphanie Morin, coordonnatrice à la Relève, à smorin@lacaq.org.

 

Comités à UConcordia et ULaval

La Relève est présentement à la recherche jeunes caquistes intéressés à s’impliquer auprès de l’exécutif des comités étudiants CAQ – UConcordia et CAQ – ULaval.

Les étudiants de l’Université Concordia – Concordia University et de l’Université Laval peuvent communiquer avec Stéphanie Morin, coordonnatrice à la Relève, à smorin@lacaq.org.

Uber, voie d’avenir inévitable

 

 18 février 2016

Avec le début de la commission parlementaire sur le transport rémunéré par automobile, la Commission de la Relève de la CAQ (CRCAQ) considère qu’il s’agit d’une très bonne opportunité pour avancer et considère que le gouvernement se doit d’évaluer rapidement l’opportunité de légaliser des entreprises telles qu’Uber, un service fortement apprécié des consommateurs.

Selon Yann Gobeil-Nadon, président de la CRCAQ, la concurrence au transport par taxi a révolutionné les façons de faire à l’avantage des consommateurs, notamment avec une amélioration des services offerts et un accès accru au paiement automatisé. Bref, l’innovation commerciale et technologique amenée par des entreprises comme Uber est nécessaire pour notre société.

Cependant, ces avancements technologiques doivent être balisés et encadrés. L’atmosphère de confrontation entre Uber et les chauffeurs de taxi s’avère toxique. « Néanmoins, freiner l’innovation en raison de ces défis et de l’illégitimité actuelle du service ne constitue pas une solution possible. Le gouvernement doit agir et permettre une véritable concurrence », ajoute le président des jeunes caquistes.

Pour éviter d’être illégale, une compagnie comme Uber devra se conformer au nouveau cadre législatif après l’adoption d’un projet de loi. « Le Québec doit tout mettre en œuvre pour tirer profit de ce changement d’envergure dans l’industrie, en considérant l’innovation, le respect des lois nationales, la protection des normes sociales et les intérêts des consommateurs. Le temps d’agir est venu », a conclu Yann Gobeil-Nadon.

VIDÉO : Les jeunes de la CAQ se manifestent

 

 15 septembre 2015

Le congrès de la Commission relève de la Coalition Avenir Québec (CRCAQ) s’est conclu avec succès ce dimanche à Victoriaville avec une allocution de François Legault portant principalement sur la question nationale, l’économie et l’éducation.

Chaleureusement accueilli par les 250 membres présents, le chef de la CAQ a souligné l’effervescence régnant au Centre des congrès : « La CAQ est là pour rester, la CAQ est là pour faire de grandes choses ».

Il y avait deux fois plus de participants à ce congrès que lors du premier rassemblement des jeunes de la CAQ, signe que le parti est en santé.

L’objectif de la rencontre était notamment d’élire le conseil exécutif. Plusieurs résolutions ont également été adoptées. L’éducation postsecondaire a été au coeur des enjeux discutés. Tel que rapporté dans plusieurs médias, les membres de la CRCAQ espèrent notamment retenir les jeunes dans la province une fois leurs études terminées. Ils souhaitaient également pénaliser les cégépiens qui mettraient trop de temps à terminer leurs études. Les membres ont plutôt adopté à ce propos une résolution visant à instaurer des contrats de réussite et à débloquer des ressources pour leur venir en aide.

Les discussions ont aussi tourné autour de l’équité intergénérationnelle, de l’environnement et de la gouvernance. François Legault a mentionné qu’il était très ouvert à inclure certaines de ces résolutions dans sa plateforme électorale de 2018.

François Legault impressionné par les jeunes de la CAQ

 

 14 septembre 2015

Radio-Canada a profité du passage du chef de la CAQ, François Legault, au Congrès de la relève de son parti qui avait lieu à Victoriaville samedi et dimanche pour le questionner sur différents sujets d’actualité.

Cliquez ici pour voir l’entrevue.

L’éducation à l’avant plan

Par ailleurs, à l’aube d’une nouvelle session parlementaire, François Legault entend mettre l’accent sur l’éducation, et particulièrement l’amélioration des conditions de travail et salariales offertes aux enseignants.

Dans le cadre des négociations en cours sur le renouvellement des conventions collectives, le chef de la CAQ estime que les enseignants ne méritent surtout pas un gel de salaire.

250 jeunes inspirants prêts à prendre leur place

 

 14 septembre 2015

Le congrès de la relève de la Coalition Avenir Québec qui se tenait en fin de semaine à Victoriaville aura été l’occasion pour près de 250 jeunes de débattre d’idées enrichissantes et d’élire le nouveau conseil exécutif de la commission de la relève de la CAQ.

Yann Gobeil-Nadon, 24 ans, a été élu à titre de président, prenant ainsi la relève de David Raynaud. Au total, 14 postes étaient à combler, alors qu’une vingtaine de jeunes se sont présentés comme candidats. Le nouveau président se dit très fier d’avoir ainsi la confiance des jeunes caquistes. «Par la qualité des débats que nous avons eus cette fin de semaine, je suis honoré de la confiance que les militants m’ont témoignée. Cependant, le réel travail commence, et nous saurons prouver que nous sommes le véhicule de référence pour la jeunesse québécoise. Je tiens aussi à souligner la qualité de nos militants et que nous serons être a la hauteur de leurs attentes», insiste-t-il.

Plus d’une vingtaine de résolutions portant sur l’éducation, la gouvernance et les institutions démocratiques, l’équité intergénérationnelle et le travail ainsi que sur l’environnement ont été débattues au cours du congrès. Parmi celles qui ont été amendées, plusieurs ont fait l’objet de discussions intéressantes. Les jeunes veulent notamment rendre l’orientation obligatoire au Cégep et instaurer des contrats de réussite pour les étudiants qui sont en situation d’échecs répétés au collégial. Ils souhaitent aussi améliorer la gestion des classes dans les milieux défavorisés en diminuant le nombre d’élèves maximum par groupe notamment. Mis à part l’éducation, la relève de la CAQ souhaite garder les travailleurs âgés en emploi plus longtemps, en créant notamment une mesure de soutien salarial pour l’embauche de travailleurs de 55 ans et plus dans certains secteurs. Il est possible de consulter l’ensemble des résolutions.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, était présent lors des débats afin d’écouter les échanges entre les jeunes. Il s’est d’ailleurs dit impressionné par la qualité des débats. «C’est remarquable ce que les jeunes ont proposé comme résolutions et amendements », a-t-il indiqué.

Voici la liste complète du nouvel exécutif de la commission de la relève de la CAQ:

Président: Yann Gobeil-Nadon

Vice-président: Samuel Lemire

Vice-présidente: Marie-Christine Fortin-Morand

Responsable du membership: Keven Brasseur

Responsable de l’organisation: Timothée Langlois

Responsable des finances: Kevin Paquette

Responsable des communications: Vincent Lavoie

Responsable des affaires politiques: Olivier Morin-Gilbert

Secrétaire: Élise Marchildon

Responsable régional pour Laval, les Laurentides et Lanaudière: Yannick Simard

Responsable régional pour l’Estrie et la Montérégie: Marc-Édouard Larose

Responsable régional pour Montréal: Sébastien Gervais

Responsable régional pour Québec-Centre: Hugo Paré-Morin

Responsable régional pour Québec-Régions: Louis-Éric Savoie

L’éducation au coeur des débats lors du congrès de la relève de la CAQ

 

 11 septembre 2015

L’éducation sera l’un des quatre principaux thèmes abordés lors des ateliers du congrès de la relève de la Coalition Avenir Québec qui aura lieu samedi et dimanche à l’hôtel Le Victorin à Victoriaville. Les jeunes présents à l’événement y débattront notamment de la possibilité que les gens qui quittent le Québec après leurs études soient contraints à rembourser une partie des frais imputés à l’État pour leur formation académique.

La gouvernance et les institutions démocratiques, l’équité intergénérationnelle et le travail ainsi que l’environnement seront les autres thèmes abordés. En plus de la proposition visant à contrer l’exode des cerveaux, de nombreuses autres découlant des quatre thèmes seront débattues et le cahier contenant celles-ci est disponible depuis ce matin sur le site Internet de  la CAQ au http://leveleton.lacaq.org.

Sous le thème « Lève le ton », l’animateur radio Éric Duhaime participera au congrès afin d’y présenter une conférence portant sur l’équité intergénérationnelle et l’implication des jeunes en politique. Le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, Antoine Côté, le blogueur au Journal de Québec, Mario Asselin et la blogueuse au Journal de Montréal, Tania Longpré seront les autres conférenciers présents qui eux, viendront échanger avec les jeunes autour de la question : la santé de notre système d’éducation est-elle en péril? Les députés de Chambly et de Borduas, Jean-François Roberge et Simon Jolin-Barrette, prendront également part aux activités.

À noter que le dévoilement du vote du nouveau conseil exécutif de la Commission de la relève de la CAQ aura lieu le dimanche matin. Près d’une vingtaine de jeunes sont en lice présentement pour occuper les différents postes au sein de l’exécutif.

De plus, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, prononcera un discours lors de la conclusion du congrès et répondra aux questions des journalistes par la suite.